Etoile

ENTENT

star star star star star
help_outline

Les 'points Team' sont attribués selon l'adéquation de la solution avec le type d'innovations recherchées par Team for the Planet. Ils correspondent à l'analyse de plusieurs facteurs :

  • le potentiel d'impact : note moyenne d'impact > 4 => 0,5 point / si > 4,15 => 1 point.
  • la cohérence globale: toutes les notes moyennes des 6 critères de sélection > 2,5 => 1 point.
  • le coup de coeur: % d'évaluations qui juge l'innovation top pour agir à grande échelle contre les GES > 20% => 1 point
  • le ciblage: validation du périmètre d'intervention de Team supérieur à 90% => 0,5 point + niveau de maturité de l'inno suffisant => 0,5 point
  • l'acceptation sociale: score d'analyse sémantique des commentaires > 0 => 0,5 point/ si > 3500 => 1 point
21 évaluations

Prototype

Valoriser les chaleurs fatales de l’industrie en ressource électrique, et ce dès 60°C.

open_in_new https://entent.fr
Le levier d’action utilisé
Efficacité énergétique
Le secteur d’activité
Energie
Découvrir notre champ d’action arrow_forward
1er financement réalisé le
9 octobre 2023
Entreprise créé le
Montant investi
632 397 €

Le projet en détail

Quel est le problème résolu ?

En général, on produit de la chaleur pour produire de l'électricité. Chez ENTENT, nous disons non à cela. Pour nous, l'énergie durable est à portée de main. Pour produire notre électricité, nous allons chercher des chaleurs fatales, des déchets thermiques rejetés par l'Homme dans la nature pour en faire une électricité utile dans une démarche d'économie circulaire. En moyenne, seul 30% de la chaleur produite par l'homme est utilisée, le reste étant rejeté dans la nature sous forme de chaleur fatale. Ces chaleurs se retrouvent dans l'industrie, la production d'électricité, les datas center ou encore les incinérateurs. Suite à l'Accord de Paris, de nombreux pays se sont engagés à atteindre un bilan carbone neutre d'ici à 2050. Pour donner un ordre de grandeur, la valorisation de toutes ces sources de chaleur fatale à travers le monde permettrait d'alimenter en électricité l'équivalent de l'Union Européenne, sans ajout de matière première, sans augmentation des émissions de CO2. A l'heure actuelle, les technologies permettant de valoriser ces chaleurs en électricité fonctionnent sur une plage de température allant de 150 à plus de 350°C. Or, dans l'industrie, 60% des chaleurs fatales sont rejetées à une température inférieure à 150°C. Dans la production d'électricité, c'est 90% des émissions de chaleur qui sont en dessous de 150°C. Le gisement sur ces basses températures est immense, avec un marché supérieur à 70Mds€. Les industriels sont en demande, seront bientôt contraints par les réglementations suite aux accords de Paris, et n'ont actuellement aucune solution. Pourquoi ? Car les technologies actuelles ont été conçues dans une stratégie de puissance, avec un fonctionnement à haute température.

Comment est-il résolu ?

Pour répondre à ce besoin, ENTENT a pris le problème en sens inverse. Mathias FONLUPT, président de la société, est reparti d'une feuille blanche pour développer une technologie, non pas dans une stratégie de puissance, mais dans une stratégie de rendement. Dans sa conception, Mathias a mis au point une innovation de rupture, une technologie à présent brevetée dans son ensemble, le PULSE. Le PULSE met en œuvre un nouveau cycle thermodynamique avec des écoulements de fluide organique pulsés. La solution d'ENTENT permet d'améliorer de 60% les rendements machines à basse température par rapport aux solutions existantes, et rend possible la valorisation des sources de chaleur de 60 à 150°C.

Qui sont les clients potentiels ?

Les industriels et les producteurs d'énergies existants (chaleur ou électricité) rejettent la majeure partie de la chaleur fatale visée par ENTENT. Il ne s'agit pas nécessairement de grosses industries pétrochimiques ou de nucléaires. En France, 80% du marché industriel est porté par l'agroalimentaire. Que ce soit dans la pasteurisation du lait, ou la cuisson de pizza, ce secteur émet majoritairement des chaleurs à basse température. Concernant la production d'électricité, la solution fait sens avec les nouveaux projets en biomasse, biogaz ou en géothermie. Une application est aussi possible en solaire thermique.

En quoi cette solution est-elle différente ?

La capacité de fonctionnement efficiente à basse température est LA plus-value de la technologie PULSE. L'utilisation d'un écoulement de fluide organique pulsé à l'intérieur de la machine est unique. Pour mettre en œuvre cette pulsation, l'ensemble du système a été revu et se différencie des technologies les plus approchantes de type Organic Rankine Cycle : - Ajout de vannes pour piloter le système - Évaporation flash - Expander de type turbine remplacé par un système à pistons, plus performant en fonctionnement cadencé - Condenseur optimisé pour accepter les écoulements pulsés - Suppression du système de remise en pression mécanique (pompe), remplacé par un système thermo-gravitaire L'architecture globale de la machine a été brevetée en 2018 et pourra donc être passé en Open Source. ENTENT dispose en interne de nombreuses améliorations possibles de la technologie qui pourraient alimenter le nuage de brevet en Open Source.

L’avis du comité scientifique